Ici, pas de foule, pas de cris, pas de stress. La piscine Hocus Pocus se veut un lieu accueillant et sécurisé pour la pratique de la natation adaptée par des personnes à mobilité très réduite et/ou porteurs de troubles mentaux ou cognitifs.

Une piscine adaptée








Les personnes de grande dépendance, porteuses de handicaps physique et cognitif, représentent une part significative de la population, estimée entre 1 et 2 %. Les personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives représentent une proportion similaire de la population.
De manière plus globale, la mobilité réduite concerne environ 1 personne sur 3, de manière temporaire ou permanente. Pourtant, de nombreuses familles comprenant un membre présentant un handicap physique lourd ou un trouble moteur aigu sont confrontées à l’absence de piscines chaudes réellement accessibles de manière sécurisée et confortable.

La piscine Hocus Pocus veut donc palier à cette carence. Elle accueille des enfants et des adultes de grande dépendance qui pourront y pratiquer de la natation adaptée dans un cadre sécurisé et confortable.

La pieuvre Octopus symbolise bien la philosophie du projet : il s’agit d’un animal marin extrêmement intelligent. Elle possède des membres et une tête, mais semble dépourvue de corps. Cependant, dans l’eau, la pieuvre prend vie et développe une agilité surprenante.

Une piscine pas comme les autres !

La spécificité de cette nouvelle infrastructure de plain-pied consiste principalement en la présence de deux grandes cabines équipées de tables de change, ainsi que d’un large espace douche accessible aux brancards de bain et chaises roulantes.

Ici, l’eau avoisine 33°C, pour permettre la détente musculaire et empêcher l’hypothermie des nageurs moins mobiles.

Des rails de transfert fixés au plafond permettent, via un hamac, une entrée et sortie de l’eau sécurisé et confortable.

La profondeur du bassin est d’environ 1,30 m afin de faciliter la mobilisation par les accompagnateurs.

Par un équipement de son et lumière, la piscine peut également se transformer en un espace de stimulation et de détente sensorielle (type Snoezelen).

L’eau a cet effet magique sur les personnes porteuses de handicap ou de trouble moteur, neuromoteur,  sensoriel ou encore de trouble autistique. Dans l’eau chaude, l’individu réconcilie son corps et son esprit. Il renforce son propre bien être et celui de son corps et, parce que la piscine est un lieu de détente par excellence, il développe également son intégration familiale et sociétale.

Une piscine pour qui ?

La piscine Hocus Pocus accueille en semaine des petits groupes d’enfants et d’adultes issus de centres de jours ou d’hébergement pour personnes porteuses d’handicap physique, mental, sensoriel ou autistique, ainsi que de troubles moteurs ou psychologiques. Elle est également accessible pour des kinésithérapeutes et leurs patients, notamment pour des spécialistes de type Hallawick ou Bobath.

En fin de journée ou le week-end, la piscine est accessible pour des occupations familiales et constitue ainsi un lieu privilégié d’activité sportive et de bien-être inclusif. La baignade en eau chaude constitue en effet un moment de ressourcement rassemblant la personne porteuse d’un handicap ou atteinte d’une maladie neuro-dégénérative et ses proches, qu’ils s’agissent de parents, frères et sœurs, de grands-parents ou d’autres membres issus du cercle familial.

…………………………………….

Le projet Hocus Pocus ne se destine pas à l’accueil d’activités collectives, notamment les cours « bébé-nageurs » ou « aquagym », car les vestiaires ne sont pas prévus pour recevoir un nombre important de nageurs. D’autre part, ces groupes peuvent être accueillis dans d’autres piscines ne présentant pas d’adaptation particulière.